-->
L’astuce de la semaine : adopter l’éducation bienveillante

L’astuce de la semaine : adopter l’éducation bienveillante

Les cris, les reproches… Ce n’est pas vraiment tout rose à la maison ces derniers temps. Vous êtes fatiguée, vous perdez vite patience, et vos kids ne font rien pour arranger les choses. Ils courent partout, ils crient, vous collent sans arrêt alors que vous vous activez en rentrant du travail. Du coup, vous vous mettez à les gronder, et très vite, une moue tristounette apparait sur leurs visages. Aïe. Vous tergiversez sur la meilleure manière de régler ces conflits ? Vous voulez changer votre mode de fonctionnement ? C’est le moment de découvrir l’éducation bienveillante.

L’éducation bienveillante, kézako ?

Oui, c’est vrai, les gens adorent inventer des concepts sans queue ni tête à tout va. Aussi abstraits que ceux-ci peuvent paraitre, on entend pourtant prononcer ces noms à tort et à travers. Rassurez-vous, l’éducation bienveillante est un concept tout à fait concret. Aussi appelée parentalité positive, elle représente un mode d’éducation axée sur le calme, la communication. En bref, il s’agit d’une éducation respectueuse et empathique envers votre enfant. Concept en vogue, l’éducation bienveillante est née d’un constat scientifique simple : le stress, les violences verbales, et autres agressions que l’on commet au quotidien sans vraiment s’en rendre compte peuvent atteindre le développement cognitif de l’enfant. Pour faire simple : cela a un impact sur leur petit cerveau. Du coup l’objectif à travers ce nouveau mode d’éducation, c’est de valoriser ce que l’enfant fait de bien, et d’appliquer une psychologie positive, pour qu’il se sente mieux dans sa peau.

Les astuces

Du coup, comme on a craqué sur ce super concept, on a pris la peine de se renseigner. Pour vous faire gagner du temps, on vous a compilé des petites astuces qui vous permettront d’appliquer cette méthode au quotidien. On ne sait pas vous, mais nous on va s’y mettre illico presto !

  • Faites de votre enfant votre priorité

C’est l’un des principes de base de cette parentalité positive. Vous devez vous rendre disponible pour vos enfants. L’objectif est de répondre à leurs besoins, qu’ils soient psychologiques ou affectifs. Il faut prendre le temps de s’adapter à lui, pour respecter son rythme, ses émotions, et satisfaire ses besoins. Cela demande un peu d’organisation et de patience, mais vous verrez, le jeu en vaut la chandelle. Votre enfant sera beaucoup moins stressé, et fera beaucoup moins de bêtises pour attirer votre attention.

  • Etablissez une relation de confiance

La confiance, vous l’obtiendrez en évitant tous les comportements violents : cris, reproches, ou pire. Il faut à tout prix éviter de rentrer dans un rapport de force avec vos kids. L’objectif ici est tout bonnement de cesser d’imposer le respect parental. On ne l’impose plus, on le mérité. Pour cela, il faut établir cette relation de confiance. Vos enfants ne vous respecteront plus parce qu’ils vous craignent, mais parce qu’ils vous admirent.

  • Aimez-le quoiqu’il arrive

Offrez à votre enfant un amour inconditionnel. Acceptez-le tel qu’il est, n’essayez pas de la changer ou de le façonnez tel que vous souhaiteriez qu’il soit. Ne lui reprochez pas ses choix ou ses échecs. S’il veut devenir ébéniste alors que vous souhaitiez qu’il soit médecin, ne lui en tenez pas rigueur. L’idée, c’est que votre enfant ne doit pas changer qui il est pour conserver votre amour. Ça peut paraitre bête, et pourtant, c’est quelque chose que l’on fait souvent.

 

  • Ne l’étouffez pas, accompagnez-le en douceur

Laissez votre enfant avancer à son rythme tout en l’accompagnant en douceur. Soyez aimante, présente pour lui, encouragez le, mais ne l’étouffez pas. Vous devez instaurer un cadre, mais aussi rester souple : si jamais il ne veut pas ranger sa chambre tout de suite, accordez lui un petit délai. Chacun doit faire des concessions. Il doit se sentir rassuré en votre présence : adoptez un comportement positif et aimant, qui va favoriser sa joie de vivre, sa confiance en lui, et l’inciter à vous imitez. Le climat à la maison n’en sera que plus agréable, vous verrez !

  • Soyez à l’écoute de ses émotions

Vous devez identifier les émotions de vos kids, et vous astreindre à les respecter. S’il est triste, consoler le, même s’il pleure pour une broutille, ne le grondez pas. De même s’il est en colère, ou qu’il a peur. Vous devez faire l’effort de comprendre ses réactions pour mieux les canaliser. Laissez ses émotions s’exprimer, et apprenez-lui petit à petit à les gérer. Chacun d’entre vous se sentira mieux, et vous évitez bien des conflits.

Et voilà, vous en savez désormais plus sur l’éducation bienveillante ! Bien sûr, il ne s’agit que de principes de base. Toutefois, en les appliquant au quotidien, vous verrez très vite une belle différence chez vous et vos enfants. Respect, empathie et bienveillance doivent être les maîtres mots. 

Par Quejadore Redaction le 18 juillet 2016